À la rencontre de Sandrine: famille d'accueil pour chats sauvages

Sandrine est famille d'accueil pour Des Cœurs à Sauver depuis maintenant 4 ans. Grande amoureuse des chats, elle s'est tournée naturellement vers l'association pour proposer son aide en tant que famille d'accueil spécialisée dans la sociabilisation des chats craintifs.

Apprivoiser chats sauvages
Photo : Pomeko accueilli par Sandrine en 2019

La mission de Sandrine consiste à accueillir des chats qualifiés comme "sauvages", très craintifs de l'humain, les apprivoiser et les sociabiliser. Un travail de plusieurs mois qui demande beaucoup de patience mais pour un résultat très gratifiant : voir ses protégés devenir sociables, prendre confiance et trouver des adoptants. "La plus belle des récompenses, c'est quand un chat vous fait comprendre qu’il vous fait confiance (caresses, ronronnement…) Et puis le bonheur qui se lit sur le visage des adoptants. C’est vraiment génial. On permet à un chat d’avoir une vie heureuse qu'il n'aurait jamais connue s'il était resté dehors" nous explique Sandrine.


Son amour des félins la conduit à devenir FA (Famille d'Accueil). " J’avais déjà deux chats chez moi et en adopter plus n’aurait été ni envisageable, ni sérieux. Alors devenir FA a été pour moi la possibilité de pouvoir à la fois donner de l’amour et de la bienveillance à d’autres chats. Faire en sorte de leur donner une vie heureuse tout en faisant le bonheur des futurs adoptants." .

Sandrine vit en appartement, et ce n'est pas moins de 21 chats qu'elle a accueillis depuis qu'elle s'est lancée dans l'aventure ! À l'évocation de cette question, elle s'exclame : "21, sans compter les petits d’une femelle gestante. Je ne m’étais pas rendu compte que j’avais accueilli tous ces loulous avant notre interview ! J'ai gardé des photos de chacun d’eux, ce sont de beaux souvenirs.".


L'association accompagne ses familles d'accueil tout au long de la prise en charge du chat. "Nous échangeons régulièrement sur l’évolution des chats que j’accueille, sur leur caractère. Je reçois de l'aide matérielle au besoin et également des astuces pour faciliter la sociabilisation des chats. La plupart sont issus de colonies de chats et ils n’ont jamais eu de contact avec l’Homme. L’objectif est donc de leur montrer que je ne veux que leur bien-être sans les brusquer. L’idée est de créer un contact physique avec eux et les amener à ne plus avoir peur de l’Homme."

En tant que FA il est primordial pour Sandrine d’essayer de définir au mieux le caractère de chaque animal, afin que les futurs adoptants aient suffisamment d’informations à leur sujet. L’objectif étant de réussir l’adoption. "Je fais en sorte que, petit à petit, ils s’habituent aux différents bruits et objets qu’ils seront amenés à connaître dans leur nouvelle famille (aspirateur, sèche cheveu, télé, balai…). Il y a une partie éducative à donner (litière, griffes…). Puis il y a également la visite chez le vétérinaire à effectuer pour les identifier avant leur départ"

Les liens tissés avec les animaux dépendent du caractère de chacun "J’ai eu des chats devenus très câlins, avec qui une complicité s’était créée ; notamment avec les petits d’une femelle que j’avais recueilli. C’était magique car je n’avais jamais eu de chatons. Et puis d’autres pour qui la sociabilisation a été un échec. Là c’est plus dur à accepter. Mais je me disais que ce n’était pas la volonté de ce chat et qu’il fallait la respecter." Dans ce genre de cas, l'association relâche le chat dans un centre équestre où il pourra être nourri, logé et vivre pleinement sa vie de chat libre.


Sandrine nous évoque un cas qui l'a particulièrement marquée "J’avais accueilli une femelle (Bella) qui avait eu 4 petits. Et quelques jours après un chaton (Oz) avait été trouvé au bord de la route. Il avait été présenté à Bella qui, par chance, l’avait accepté (il revenait de loin celui-là !). Le problème est qu’il était plus jeune de quelques jours par rapport à ses demi-frères et sœurs. Du coup le pauvre était toujours en décalage dans son évolution. Je le prenais donc souvent à part pour qu’il puisse être tranquille quand les autres étaient très dynamiques. Cela a créé de beaux moments."

Avec 4 ans d'expérience, cette FA au grand cœur dispense ses conseils aux personnes souhaitant se lancer dans l'aventure famille d'accueil : "Si vous souhaitez vous occuper de chatons, ils sont super, mais attention quand ils commencent à bien marcher. C’est du sport et des bêtises !! Si vous vous tournez vers la sociabilisation de chats craintifs, il faudra beaucoup de patience ! Mais aussi être d’accord avec le fait que c’est le chat qui choisit. Nous sommes là pour le guider et l’accompagner dans sa sociabilisation. Mais c’est lui qui décide. Donc il faut accepter que cela prenne du temps et le laisser venir à vous. Il est important d’avoir une pièce dédiée pour le bien-être de l’animal à son arrivée.

Enfin, et on se doit de le dire, accepter les désagréments que certains occasionnent (uriner hors de la caisse, griffer le canapé et les fauteuils…) bref tout ce qu’un chat peut faire de moins sympa ! "


Parmi les 21 chats qu'elle a recueillis, deux d'entre eux ont été de véritables coups de cœur pour Sandrine et elle les a adoptés. "Il y a eu Mermoz, blanc et roux, qui a été le 1er chat très sauvage que j’ai eu et qui a mis plus de 6 mois à se laisser approcher (mes doigts s’en souviennent encore). C'est devenu un vrai nounours friand de câlins. La victoire du 1er contact m’a fait comprendre que nous ne pourrions pas nous séparer. J’avais trop investi d’énergie et de ma personne pour le laisser partir. Et puis Zenko, que j’ai adopté très récemment. Bien que sauvage au départ, j’ai eu tout de suite un coup de foudre pour son caractère et son pelage. Il est devenu un vrai pot de colle ! Ces 2 chats sont arrivés chez moi dans des périodes où les miens étaient décédés ou en fin de vie."

Qui eut cru que tous ces chats deviendraient sociables ? Eux qui étaient livrés à eux-mêmes et très sauvages… Rien n'est impossible quand l'amour est présent et Sandrine la bien compris. Aujourd'hui grâce à son investissement, les chats qui sont passés chez elle comblent leur foyer d'amour et de tendresse au quotidien.


Etre famille d'accueil constitue une expérience de vie unique. Pour la FA, elle permet de se sentir utile et d'agir concrètement pour la cause animale, pour les animaux, elle leur permet de changer de vie, sortir de l'errance et connaître l'amour d'un foyer.

Des Cœurs à Sauver est en perpétuelle recherche de familles d'accueil en France en Haute-Savoie, pour vous engager à ses côtés ou en savoir plus, cliquez-ici.

268 vues

Posts récents

Voir tout