Post-confinement : prolifération des chats errants, les associations débordées !

Au printemps, les chats errants sont généralement stérilisés pour éviter qu’ils ne se reproduisent. Cette année, les campagnes de stérilisation n’ont pas pu être réalisées par les associations de la région en raison de la crise sanitaire. Cette situation a conduit à un afflux massif de chatons, entraînant une surpopulation féline.


137 animaux pris en charge actuellement, 78 sur liste d’attente faute de place, et une dizaine d’appels par jour pour des signalements et des demandes de prise en charge en Haute-Savoie: l’association annécienne de protection animale Des Cœurs à Sauver est débordée.

Face à ces demandes urgentes et innombrables, l’association se démène pour trouver des solutions.

« Nous lançons régulièrement des appels sur notre page Facebook pour recruter de nouvelles familles d’accueil. Nous fonctionnons exclusivement par ce biais, c’est-à-dire que nous plaçons nos animaux chez des particuliers bénévoles, le temps qu’ils se remettent sur pattes et trouvent des adoptants. » explique Noémie Bourdageau, vice-présidente de D.C.A.S.

50 familles d’accueil, c’était la capacité d’accueil de l’association en début d’année qui a très vite atteint ses limites, aujourd’hui l’association comptabilise 75 familles d’accueil. Des Cœurs à Sauver redouble d’efforts pour recruter de nouveaux foyers d’accueil sur toute la Haute-Savoie et dans les communes limitrophes de la Savoie.

Les familles d’accueil sont diverses : spéciales NAC (lapins, cochons d’inde…), sociabilisation (elles apprivoisent les chats très craintifs de l’Homme pendant plusieurs mois pour qu’ils soient prêts à l’adoption), biberonnage (pour les très jeunes chatons ayant perdu leur mère), fratrie de chatons (en accueillant une portée en moyenne de 4 chatons, sans ou avec leur mère si celle-ci est encore vivante).


Noémie Bourdageau vice-présidente DCAS

« Nous manquons toujours de familles d’accueil. Des animaux en détresse nous sont signalés tous les jours (chats et chatons errants), et l’activité « normale » de l’association continue parallèlement avec la prise en charge des animaux des propriétaires qui les abandonnent légalement auprès de nous (cession de chiens, N.A.C, chats, pour divers motifs personnels). Tant que nous n’avons pas de familles d’accueil disponibles, les animaux sont contraints de rester dehors, livrés à eux-mêmes. Une familles d’accueil trouvée, c’est une vie sauvée. » confie Noémie.


L’association recherche également en urgence des centres équestres ou des particuliers acceptant un/des chats sur leur propriété. Le but est de pouvoir relâcher des chats trop sauvages pour être adoptés.

L’équipe composée de 17 jeunes bénévoles est plus que motivée pour sauver le plus de vies possible. L’association a été consciencieusement pensée en interne pour permettre une réelle réactivité. Malgré le fait que tous les bénévoles ont un emploi à temps complet en parallèle de leur vie associative et ne s’occupent de l’association qu’en dehors de leurs heures de travail, l’association garantit un délai de réponse entre 48h et 72h.


En septembre Des Cœurs à Sauver a comptabilisé 39 adoptions, son deuxième plus gros mois de l’année après juillet avec 46 adoptions.


Malgré les abandons et le nombre animaux importants livrés à eux-mêmes, les adoptants sont au rendez-vous et les animaux sauvés par l’association sont toujours plus nombreux. L’association a réalisé 211 adoptions depuis le début de l’année 2020.

Autant de bienheureux qui coulent des jours paisibles dans leur nouvelle famille pour la vie !

Pour plus d’informations, faire un don, ou vous proposer en tant que familles d’accueil : www.descoeursasauver.com

Pour suivre les sauvetages de l’association, rejoignez la page Facebook « Des Cœurs à Sauver »

Interview Des Cœurs à Sauver par France Bleu Pays de Savoie


  • Facebook des coeurs à sauver 74

Suivez-nous sur notre page Facebook : actualités, sauvetages, animaux à l'adoption, événements ... 

© 2018 par Noémie BOURDAGEAU